Le Tour du Monde de Xav & Pat Carnet de Route Itinéraire Projet
L'Océanie L'Asie L'Amérique Centrale Les Iles de l'Océan Indien L'Amérique du Sud Les Antilles  






CAMBODGE
Phnom Penh et Angkor
DU 1ER AU 06 NOVEMBRE 2003

vendredi 5 décembre 2003


DANS LA MEME RUBRIQUE :
Delhi et l'Uttar Pradesh
De Bangkok à Chiang Khong, dans le Triangle d'Or
Hong Kong, le port aux parfums
Le Rajasthan
Kathmandu et trek autour des Annapurnas
De Houeisai à Don Det


Les premiers cambodgiens rencontrés, avant même les douaniers, ce sont les transporteurs entre la frontière et la première ville, Stung Treng.
Le Cambodge est décrit dans les livres comme le pays du sourire, mais pour l'instant c'est la mafia qui nous attend pour nous plumer de nos dollars.
Heureusement, nous ne sommes pas les seuls touristes, et ensemble nous arrivons à négocier avec plus de fermeté.
Le seul moyen de transport est le speed boat, une espèce de formule 1 des mers, rapide et donc cher.
En quelques heures, nous sommes à Stung Treng, puis nous continuons jusque Kratie, où nous passons la nuit avant de repartir le lendemain direction Phnom Penh.
Après des négociations sans fin, nous prenons le minibus pour réduire les frais. La route (la piste) est défoncée sur une large portion, et pour pimenter le voyage, certains locaux sont malades.
Pour les petits creux sur la route, nous découvrons (sans en apprécier le goût) la spécialité locale, les araignées confites.

Phnom Penh - 8.5 ko
Phnom Penh

A la gare routière de Phnom Penh, une quinzaine de cambodgiens casqués et masqués (pour la pollution) s'agrippent à notre véhicule sur les derniers mètres.
Impossible de sortir sans se faire agresser de toutes parts par ceux qui proposent leurs services : taxis, motos pour rejoindre le centre ville.
Nous nous installons au bord du lac, puis partons découvrir la capitale. Nous choisissons de visiter Tuol Seng ou S21, une école transformée par les Khmers rouges en centre de détention et de torture.
La vision est apocalyptique, un film retrace cet épisode de la vie cambodgienne, les différentes salles ont été conservées en l'état pour témoigner de l'horreur et des milliers de photos des détenus sont affichées.
A la sortie, les mutilés nous attendent, et il est impossible de résister après un tel choc.
Nous traversons Phnom Penh, ou de nombreuses festivités ont lieu pour l'anniversaire du roi.
Pour nous remettre complètement et nous détendre, nous livrons nos corps a des masseurs shiatsu aveugles.
La ville est agréable et nous aurions aimé y rester un jour ou deux de plus, mais il nous faut continuer dès le lendemain.

Nous partons donc en bus pour Siem Reap. Ici aussi, la route ressemble davantage à une piste, mais à l'arrivée, nous sommes aux portes d'Angkor.
Nous optons pour le Pass de 3 jours, un minimum pour visiter les différents sites qui s'étendent sur plusieurs dizaines de kilomètres.
Nous louons les services d'un conducteur de tuk-tuk, Mister Pokun.

La suite est une longue énumération de temples, merveilles à découvrir d'après les photos ci-jointes et mieux de vos propres yeux.

Angkor Vat au lever du soleil - 10.3 ko
Angkor Vat au lever du soleil

Le premier jour, nous parcourons le petit circuit, 7 temples au total.
Le Prasat Kravan, un des plus anciens dont il ne reste que peu de choses.
Le Banteay Kdei, un temple plat avec une entrée magnifique et l'immense bassin de Sras Sreng lui faisant face.
Le Ta Phrom, laissé prisonnier de la végétation, des fromagers immenses s'agrippant aux murs.
Le Ta Keo, un temple montagne inachevé.
Le Thommanon, tout petit, tout mignon.
Ensuite, Angkor Thom, l'un des plus grands avec une enceinte de 12 kms, hautes de 8 m. Nous découvrons ses terrasses, celle du roi lépreux et celle des éléphants, le Baphuon, malheureusement en restauration, et le Bayon, un édifice impressionnant avec près de 200 visages sur les différentes tours.
Et pour finir notre visite, Angkor Vat, le plus connu et le plus majestueux. Datant du XIIe siècle, il fut construit en seulement 37 ans. Il abrite un sanctuaire, difficile à gravir et surtout à descendre pour les sujets au vertige, et surtout des galeries avec des bas-reliefs bien conservés (800 m de long, tout de même !).
Nous y retrouvons Laure, une autre tourdumondiste rencontrée plusieurs fois toujours par hasard, que ce soit au Guatemala, en Bolivie, ou en Australie.
Toute la journée, nous avons été gentiment harcelés par les vendeurs de souvenirs et de boissons qui attendent à la sortie des temples. Mais, nous sommes rôdés à ce genre de pratique !

Le deuxième jour, nous suivons le grand circuit et encore 7 temples au menu.
Le Banteay Srei, dans les tons roses où un certain A. Malraux fut pris en train de scier un bas-relief. Futur ministre de la Culture !
Le Banteay Samre, un Angkor Vat en miniature.
Le Pre Rup, une pyramide funéraire faite de briques.
Le Mebon Oriental, où de magnifiques éléphants trônent à chaque coin.
Le Ta Som, où un énorme banian prend racine sur une porte.
Le Neak Pean, avec un système de déversoirs et de bassins. Puis le Preah Khan, lui aussi livré à la végétation, et où vivaient 10 000 personnes.

Le troisième et dernier jour, nous nous levons tôt pour admirer le lever de soleil sur Angkor Vat.
Nous sommes dans les premiers, et pouvons profiter de l'atmosphère qui s'en dégage avant l'arrivée en masse des touristes. Le spectacle est grandiose !
Nous retournons dans la matinée sur Siem Reap récupérer quelques heures, visiter la ville à vélo et faire quelques achats.
Pour terminer en beauté, nous retournons sur Angkor Vat, montons dans une montgolfière pour admirer le site, vu du ciel.

Pendant 3 jours, nous n'avons pas arrêté, d'un temple à un autre, mais nous en redemandons Angkor !

Le jeudi matin, nous partons en bus pour la frontière. La route est pire que les autres, il nous faut près de 7 heures pour faire les 150 kms qui nous ramènent aux portes de la Thaïlande.
Notre passage par le Cambodge aura été rapide, cher comparativement aux pays voisins, mais Angkor, quel enchantement !


Paysage au bord de la route

Prasat Kravan

Banteay Kdei

Banteay Kdei

Sras Sreng

Ta Phrom

Ta Keo

Thommanon

Angkor Thom, la terrasse des Elephants

Angkor Thom, le Bayon

Angkor Thom, le Bayon

Vue sur Angkor Vat

Angkor Vat

Banteay Srei

Banteay Srei

Banteay Samre

Pre Rup

Mebon Oriental

Mebon Oriental

Ta Som

Neak Pean

Preah Khan

Preah Khan

Angkor Vat au lever du soleil

Angkor Vat au lever du soleil

Angkor Vat vu du ciel

Les cultures autour d'Angkor

La montgolfiere

Répondre à cet article







Il y a 4 contribution(s) au forum.

> Phnom Penh et Angkor
(1/4) 9 décembre 2003
> Phnom Penh et Angkor
(2/4) 8 décembre 2003, par Philippe MESSIAS
> Phnom Penh et Angkor
(3/4) 6 décembre 2003, par Kaiser Sauze
> Phnom Penh et Angkor
(4/4) 5 décembre 2003, par Julien A




> Phnom Penh et Angkor
9 décembre 2003   [retour au début des forums]

Salut ! J'avais "oublié" cette étape...

En plus : vous visitez le temple d'Angkor avec vue d'en haut ! ! ! Comment osez vous nous écrire un truc pareil ? bon, moi de mon bureau je vois bien une montgolfière au Parc André Citroën accrochée avec un filin mais c'est pas la même vue ! et en ce moment on a -2°C...

BON VENT...

j'ai hâte d'avoir le prochain article du Népal, j'espère que vous avez crapahuté en compagnie du pote à Purna...

@+ biz Christine - p'tite p'tite p'tite cousine

> Phnom Penh et Angkor
8 décembre 2003, par Philippe MESSIAS   [retour au début des forums]

Angkor, encore et toujours !

Voilà comment je pourrai résumer votre dernier récit de cette destination.

"Angkor", car apparamment, vous avez fortement apprécié cette cité.

"Encore", car je me lasse pas de lire vos aventures sur votre site... même si vos menus locaux sont quelques peu méga-burks ! ! ! J'arrives pas à le croire : vous avez réellement mangé des arraignées ? ? ?

"Toujours", c'est pour... c'est pour... c'est pour, heu et bien il faillait que je trouve un mot de fin, alors, voilà, j'ai mis celui là hi hi hi hi hi ! ! :-)

Le début de vos aventures dans cette région semble des plus périlleuses mais j'ai comme l'impression que vous aurez un grand avantage sur nous tous à votre retour sur la Métropole : vous pourrez vous inscrire sans trop de soucis je penses à l'émission "Koh Lanta" sur TF1 :-) Mais si, je suis sûr que cela vous parle : ces genres de Robinson Crusoé sur une île déserte où ils doivent se nourrir et survivre avec la faune et la flore alentour : miam miam miam ! ! ! :-)))

Sur ce, petite mention spéciale pour Patrice : je te souhaite de bonnes retrouvailles avec tes parents à Madagascar (info que j'ai eu de la part de ma mère).

Que la force soit avec vous :-)

Philippe

NB : Arf, je n'ai pas réussi à prendre la première place pour les commentaires sniff sniff sniff...

> Phnom Penh et Angkor
6 décembre 2003, par Kaiser Sauze   [retour au début des forums]
C'est la Khmer Michelle qui a perdu son chat

Chaud chaud chaud l'Asie ! ! ! On voit que vous vous "babisez" de plus en plus, c'est cool !

C'est en tout cas toujours aussi dépaysant de vous lire !

On vous embrasse et on vous envoie quelques alizés

Poly pseudos

> Phnom Penh et Angkor
5 décembre 2003, par Julien A   [retour au début des forums]

Terrible !

Le petit truc en plus ça doit être la Montgolfière après tout ça.

Enfin bon, les histoires de mafia ça n'est pas du plus rassurant.

Prenez bien soin de vous.

LOGO SPIP LE TOUR DU MONDE DE XAV & PAT | EN RÉSUMÉ | PLAN DU SITE | ADMIN